"Le coaching est un processus d’apprentissage expérientiel qui vise l’autonomie du coaché, dans ses actes et ses prises de décision, par une prise de recul réflexif sur son agir professionnel, ses comportements et leurs déterminants psychologiques (représentations, croyances, émotions…)"

La place du coaching dans l'accompagnement de l'entrepreneuriat : l'évolution des idées et des pratiques en France, sa traduction dans les faits en Languedoc-Roussillon

lien vers l'article ICI

Coaching individuel

Coaching collectif

Pour un but précis

Prendre le sport comme support de communication médiation

Cohésion

Gagner seul est une utopie. Derrière un grand champion il y a toujours une équipe. Derrière une grande équipe il y systématiquement un groupe uni dans le même souhait de victoire ou de plaisir. La cohésion du groupe est essentielle au bien-être et aux performances.

Hiérarchie

Le sport est une activité sociale qui nécessite de respecter une certaine hiérarchie. Sans beaucoup d'explication le/la jeune joueur ou joueuse écoute son coach. Le sport permet cette écoute. La maîtrise de ces moments peut permettre le dialogue et le partage.

Passerelle

Entre amis ou en compétition le sport permet de se retrouver et d'oublier très vite les origines sociales, culturelles, religieuses. S'affranchir de ces barrières est aussi un atout du sport médiation.

Plus loin que le marketing

Ne pas voir le sport comme un outil simpliste de cohésion et de rentabilité

"le sport est un phénomène social et culturel impliquant totalement le corps et le sujet agissant." Michel Anstett* Docteur en sociologie.

Le sport n'est en aucun cas la clé de voute de toute éducation mais bien un maillon d'éducation et de sociabilité. On se compare, on se juge, on s'entraine. Le sport et les compétitions font appel à nos valeurs de cohésion sociales et nos coutumes.

"Ainsi, le sport, entendu comme une des formes contemporaines d’éducation du corps, est bien une technique sociale à l’usage des corps. Il n’y a rien de naturel dans la gestuelle sportive, elle est apprise, inculquée mais aussi imitée : c’est une technique interactive, un modèle d’information et de communication tel que défini par Wiener (Norman, Cybernétique et société)... Plus encore, ces variances gestuelles et corporelles, l’émergence de nouveaux sports et de nouvelles pratiques, nous indiquent que le sport n’est pas seulement un pur instrument d’inculcation sociale ou idéologique, mais aussi tout autant expression de nouvelles cultures ou contre-cultures. Le sport, mais aussi le corps, sont autant institués qu’instituants."

A travers le sport médiation nous irons plus loin que seulement les versions marketées de team building assez pauvre en sens au final. Parfois même ces actions de sport organisées en entreprise ont des allures romaines "du pain et des jeux pour le peuple et il se tiendra tranquille". Manipulation et sentiment dégradant peuvent même en être les conséquences.

Pour Yo ! Le sport est un magnifique support, noble et efficace. Abordé de manière respectueuse, le sport enseigne ses valeurs emblématiques : l'entraide, la cohésion, le plaisir, la solidarité.

*en citation : Michel Anstett a une expérience professionnelle de vingt-cinq ans dans les secteurs du social, de l ’éducation, de l ’animation et des collectivités locales et territoriales. Il a notamment été éducateur spécialisé et conseiller technique, directeur d ’une maison d ’enfants, directeur d ’un institut de travail social et consultant. En 1995, il a co-dirigé, avec Bertrand Sachs, l ’ouvrage Sports, jeunesses et logiques d’insertion paru à La documentation française.

Un projet liant sport et médiation sociale, besoin d'un oeil extérieur ?